Archive for juin 2013

Tante Charlotte, Bordeaux

3 Comments »



Tante Charlotte est un tout petit restaurant, près de la place Saint-Pierre, un de ceux que l'on ne remarque pas si l'on ne prête pas attention aux façades sombres des vieux bâtiments. Et il serait dommage, vraiment dommage, de passer à côté de celui-ci sans le voir : car sous son habit intimiste et ses lumières tamisées se cache une véritable perle. Et sans blague, je pèse sérieusement mes mots : des trois restaurants que nous avons eu la chance de faire durant cette fin de semaine de Mai, c'est Tante Charlotte qui nous aura offert la soirée la plus douce.

Nous entrons donc tous les quatre dans cette pièce toute en longueur, aux murs de pierre ornés de tableaux et où les banquettes sont agrémentées de coussins moelleux. Notre place sera celle dans le coin, tout au fond, comme au coeur d'une bulle où ne peuvent entrer les conversations de nos voisins. Juste derrière nous, l'un des patrons et une serveuse s'affairent de l'autre côté du bar, avec en toile de fond une impressionnante collection de sirops Monin. Si nous avons bien compris, l'autre boss se cache dans une cuisine où les produits sont frais, sans aucun doute, et où il s'affaire en virtuose, comme un petit génie de la simplicité. 

Simplicité : en voilà un mot que j'aime bien quand il s'agit de cuisine. Alors en plus si on lui accole l'adjectif "Maîtrisée" juste derrière, on s'approche de ce que je préfère : pas besoin de chercher bien loin, un bon gratin Dauphinois, une belle pièce de boeuf avec ses échalotes, et tu le tiens, ton morceau éphémère de paradis. Un premier point complètement positif : l'accueil. Le Boss, dans un costume impeccable, prend le temps de nous expliquer un concept aussi simple qu'efficace. Il est possible de prendre les plats à la carte, très restreinte (wunderbar!!), mais aussi d'opter pour deux menus : le standard à 24,50€ ou le complet, à 34,50€. Et ce dernier l'est vraiment : apéritif Tante Charlotte, entrée, plat, dessert, 1/2 bouteille de vin et café. Les garçons l'ont choisi, moi j'ai préféré l'autre pour m'offrir un bon Diabolo-Basilic, très très très bon en fait. Le fameux cocktail Tante Charlotte a de quoi séduire : Champagne, jus de pomme et.. Sirop de marron ! Une association vraiment inédite et délicieuse. Tout cela pour dire que le truc génial, c'est que tous les plats de la carte peuvent être choisis pour composer le menu, il n'y a pas de plat spécial menu. Le pied ! 
 Je ne me souviens pas très bien de ce qu'on pris mes compagnons de fortune parmi les entrées, plats et desserts, mais je me rappelle de cette grande verrine, dans mon assiette, avec son fromage de chèvre frais et ses betteraves cuisinées en petite sauce et en cubes. Le tout était d'une fraîcheur étonnante, et ma seule déception aura été de ne pas trop aimer la betterave (hahaha, dommage), mais je dois avouer que l'association avec le crémeux du chèvre était très réussie. 



Est ensuite venu le plat. Mon voisin de droite et amoureux s'est trouvé avec une jolie pièce de veau, visiblement parfaite, tandis que je découvrais un filet de poisson blanc (tu vois, j'ai oublié le nom de la bête) et sa sauce au citron vert. Dans une petite cocotte s'ajoutaient au tableau des tagliatelles maison, complètement fondantes, comme je les adore. L'ensemble était en quantités parfaites, les garçons et leurs estomacs surdimensionnés me rejoignent sur ce point. Il restait juste un peu de place pour le dessert. Ah ! J'ai oublié de préciser que le plat était vraiment super bon, très fin, il sonnait juste : rien à redire sur ce mariage des saveurs et leur préparation. Pour le dessert, je ne vous explique même pas la taille des parts de charlotte qu'ont eu mes petits voisins. Par contre je peux vous expliquer que le caramel au beurre salé maison était à tomber par terre, et que sur l'ensemble trônait une Chantilly à la fleur d'oranger, tellement bonne que l'Homme m'en réclamait une le weekend suivant. Pour ma part ce fut crème brûlée, et mon souvenir me dit qu'elle était très bonne. 

En définitive, c'était une soirée sans bousculades dans un cadre intimiste et confortable, avec un service d'une gentillesse rare et des plats de très bonne qualité. Ouais, en fait c'était une très très bonne soirée. Si vous n'avez pas déjà réservé la vôtre, c'est juste en-dessous ! 

7 rue des Bahutiers à Bordeaux
09.82.60.13.12

Petit (énorme, en fait) Jeu Concours !

6 Comments »

Peu de billets ces derniers temps, et pourtant de belles trouvailles... Promis, dès que je trouve le temps, je vous arrose. 

En attendant, j'ai été sollicitée par l'agence Albine & Co pour participer à une bien alléchante soirée au Café Maritime, ce Mercredi 3 Juillet, en compagnie du désormais très célèbre Philippe Etchebest. Ceci dans le cadre du "16ème Ciel défend le goût à la Française" ; à propos duquel vous trouverez plein d'infos sur cette page Facebook

A cette occasion, j'ai la possibilité de vous faire gagner une invitation pour deux personnes à cette soirée exceptionnelle ! 

Pour participer : rien de plus simple, laissez-moi simplement un commentaire en bas de cet article pour dire que vous en êtes. Je tirerai au sort le grand vainqueur le 1 Juillet à 18h pétantes !



 AND THE WINNER IS : 

Deepdivemaster !

Félicitations, tu peux me contacter sur ittastesdamngood[chez]gmail.com :)